LA RÉVOLUTION ALEK WEK

C:\Users\JEHCOM.SERVEUR\Pictures\download.jpg

40 ans, Alek Wek continue d’inspirer la nouvelle génération de mannequins. Sa peau ébène et son crâne rasé : une signature qui lui a valu de se hisser au sommet.La Sud-Soudanaise Alek Wek – exilée en Grande-Bretagne en 1991 à cause de la guerre civile – s’est imposée sur les podiums avec sa peau ébène et ses cheveux rasés, dans une fashion industrie alors fortement marquée par les codes occidentauxAlek Wek, une nappy avant l’heure Lorsqu’Alek Wek, 1m 80 tout en jambes, se fait repérer à la fin des années 90, les supermodels qui monopolisent les défilés ne sont autres que l’Allemande Claudia Schiffer, l’Américaine Cindy Crawford, la Britannique Kate Moss ou encore la Danoise Helena Christensen. Si l’Anglaise Naomi Campbell fait bel et bien partie du panthéon des modèles cultes de la génération nineties, elle s’alignera néanmoins sur les canons de beauté américanisés à coup d’extensions XXL. De son côté, Alek Wek n’en a que faire des critères dominants. Et devient très vite une ambassadrice nappy avant l’heure Alek Wek, la fiancée des stylistes

C:\Users\JEHCOM.SERVEUR\Pictures\2079-alek-wek-pb.jpg

Une signature qui ne laissera pas la styliste avant-gardiste, Vivienne Westwood, indifférente. Cette dernière sera la première à faire défiler Alek Wek dans la sacro-sainte robe de mariée pour la marche finale de son show en 1997. « La vénus de la mode » (élue meilleur mannequin de l’année 1999), endossera le rôle de la mariée plusieurs fois pour Christian Lacroix, également charmé par sa singularité. Mais aussi pour la maison Dior emmenée par l’excentrique John Galianno. Autre révolution, elle est le premier mannequin africain à rejoindre le cercle très prisé des models Victoria’s Secret (2001). Elle remettra le couvert en 2015 en marchant dans une création rouge passion.

Depuis, Alek Wek a défilé pour les plus grands couturiers : Lanvin, Givenchy, Chanel… Et a fait la une des revues de mode les plus respectées du secteur.

Référence incontournable pour de nombreux mannequins, de l’Américano-soudanaise Ajak Deng à l’Ivoirienne Amy Faye, en passant par l’Angolaise Maria Borges, mais aussi pour des actrices comme Lupita Nyon’o, dont la coupe n’est pas sans rappeler celle de son icône, Alek Wek est le premier mannequin noir à avoir secoué les carcans esthétiques de la mode. Rétrospective de sa carrière en images